top of page

Shunyata, origine et signification

Dernière mise à jour : 18 févr. 2023

Mes initiations Reiki ont été la mise en bouche d'une curiosité insatiable sur le sujet du Reiki et les soins énergétiques par extension. J'ai rapidement eu envie d'en apprendre davantage sur ses origines, ses applications. Bien sûr, j'ai reçu les enseignements liés à l'histoire du Reiki au travers de mes initiations mais il existe pléthore de lectures sur le sujet et je me suis plongée avec délectation dans différents ouvrages traitant du sujet.

Sans doute que cela participe aussi à mon besoin d'alimenter mon mental, mon intellect. L'expérience passe par tous les sens, par tous mes organes. Mes tripes, mon cœur, ma peau, mes yeux, ma tête...

J'ai, pour ma part, lu "Shunyata" pour la première fois dans un ouvrage de Frank Arjava Petter et Mikao Usui lui-même. Et si le vocabulaire "énergétique" regorge de termes chargés de sens pour évoquer le Reiki ou la pratique de soins énergétiques, celui-ci a attiré particulièrement mon attention. "Shunyata" désigne "le vide" dans la tradition bouddhique. Du sanskrit शून्यता, śūnyatā, ce terme évoque la vacuité, l'absence de nature et de personnalité. Le premier abord n'est pas d'emblée évident... mais pour qui a déjà expérimenté une méditation intense ou un soin, cela révèlera peut-être cet état si particulier que nous pouvons ressentir où notre corps se "dissout", et par ce vide, l'univers tout entier nous apparaît, créant un lien extrême à tout et toute chose. Nos cellules fusionnant avec l'Univers. Nous avons certainement chacun nos mots pour décrire cette expérience. Pour moi, elle signifie qu'à travers le vide que j'opère en moi je me connecte à une infinie unité. Je deviens l'eau, les arbres, toutes les cellules de mon corps se mêlant aux vagues, aux feuilles, au vent, au feu, à l'esprit du cheval qui court dans la pleine ou le chat qui ronronne au soleil. Je deviens l'étoile qui brille haut dans le ciel, sentant l'air frais de ces cieux immenses et le caillou du fond de l'océan. Je suis le chant d'un indien d'Amérique et le chant de la d'une moniale dans une église. Je suis le brin d'herbe et la goutte de pluie, je suis la neige à la cime d'une montagne et je suis la lave qui coule en craquant, je suis l'oiseau que j'entends chanter et je suis toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Je suis infinie et beauté. Je suis Amour. Les continents et le temps fusionnent et je suis partout et en tout temps. Pour les lecteurs plus avertis, cela me permet de rencontrer ma part divine, de connecter ma vraie nature, mon âme, et me rappelle que j'appartiens à la Source.

Pour la petite histoire, cette expérience ne s'est pas faite en un jour, loin s'en faut! Lorsque je commence la méditation, il y a plus de 6 ans aujourd'hui, je réalise à quel point l'exercice m'est difficile. Lors des premières séances, je ressens même de l'insécurité, et une lutte interne puissante pour ne rien lâcher. D'ailleurs, le mot "lutte" semblait définir toutes les dimensions de ma vie à l'époque. D'abord ma vie professionnelle par les luttes sociales, la lutte contre l'injustice ou pour le maintien des acquis sociaux. Lutte dans ma vie personnelle également, beaucoup de choses me font voir la vie comme un terrain plutôt hostile dans lequel il faut jouer des coudes pour exister. Dans mes relations sentimentales, "lutter" pour exister, pour être respectée... Venir en méditation et œuvrer à l'accueil de la paix, le travail pour inviter le vide... quel vertige! Et quelle confrontation aussi. Pourquoi est-ce si difficile de passer sereinement une heure de ma vie assise sur un coussin avec des exercices de respiration, des visualisations? Tout semblait si simple en apparence!

Je pense que mes expériences de "shunyata" sont devenues plus vives grâce au Reiki. Et c'est cette expérience là que je souhaite mettre en avant. Je formule le vœu que mes soins permettent aux personnes qui viennent en séance de vivre ce "shunyata", cette fusion par le vide. La possible profonde détente qui ouvre l'esprit à ces nouvelles expériences sensorielles. Bien entendu, durant les soins, ce ne sont pas mes intentions qui importent. Mais c'est le mot shunyata qui désigne le mieux ce que je souhaiterais partager par l'expérience d'un soin Reiki.

Et vous, avez-vous déjà vécu ce moment? Comment le décririez-vous?


30 vues0 commentaire
bottom of page